© 2019 par Marseille Concerts 

  • Facebook Black Round
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
Marseille Concerts Logo

Récital d'orgue / Classique

Hommage à Jean Guillou

20H30.

Jeu. 23 Janvier 

Tarif D

Jean-Baptiste Monnot  Orgue

Vincent Crosnier  Orgue

Jean Guillou était à la fois organiste, pianiste, compositeur et improvisateur. Au delà du virtuose hors- pair et renommé, c’est un artiste rare et complet qui s’est éteint le 26 janvier 2019. Un an plus tard, deux de ses anciens élèves rendront hommage à ce musicien d’exception.

En partenariat avec la Basilique du Sacré-Coeur,

et la Ville de Marseille.

Jean-Baptiste Monnot

Vincent Crosnier

Titulaire du grand orgue Aristide Cavaillé-Coll de l’abbatiale Saint-Ouen de Rouen depuis 2015, il commence à étudier l’orgue aux conservatoires de Dieppe et Rouen. A 19 ans, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. De Jean Guillou, il devient l’assistant de 2004 à 2014. En 2010, il créé sa musique de scène pour Macbeth de William Shakespeare à Kyoto et Nagoya. En 2010 il est nommé artiste en résidence à la cathédrale Saint Louis King of France à La Nouvelle- Orléans. Il est également le concepteur et l’interprète principal de l’Orgue du Voyage, un instrument à tuyaux modulable et transportable.

Titulaire de l’orgue de l’église Saint-Joseph d’Enghien-les-Bains depuis 1989, Vincent Crosnier, après avoir été son élève, devient assistant de Jean Guillou au Grand Orgue de Saint-Eustache, de 1990 jusqu’à 2015. Dans le cadre de cette suppléance, il a pu jouer 180 auditions dominicales et y interpréter de très nombreuses pages, notamment de Jean Guillou, parmi lesquelles certaines en création française. En tant que concertiste, son aptitude à défendre tous les styles lui permet un élargissement du répertoire et le renouvellement de l’image de l’instrument. Il vient de publier un enregistrement qui fait entendre la dernière oeuvre du compositeur en première mondiale, «Périple» opus 87. Il est par ailleurs professeur au conservatoire de Vincennes.

©Jean-Baptiste Millot