© 2019 par Marseille Concerts 

  • Facebook Black Round
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
Marseille Concerts Logo

Muséique #7 - Hymnis

Dim. 14 Juin

11H00.

Concert / Classique

+ 

Collections permanentes

Bénédicte Pereira  Direction

Hymnis  Ensemble Vocal Féminin

Boras est un mot qui désigne à la fois berceuse et chant du quotidien. C’est dans la cour du Centre de la Vieille Charité que le groupe Boras originaire des Comores chantera ce magnifique héritage culturel. Ce concert s’inscrit pleinement dans la volonté du musée de faire découvrir toute la richesse artistique des cultures du monde. Simple concert ou véritable voyage, il est à vous d’en décider...

En partenariat avec le Musée des Beaux-Arts,

les Musées de la Ville de Marseille et la Ville de Marseille

Présentation

Le répertoire dévolu aux voix égales féminines, associé à un idéal de transparence, de poésie ou de luminosité, est riche d’une étonnante diversité aussi bien d’états affectifs que d’œuvres différentes.

Créé en 2002 par sa chef actuelle Bénédicte Pereira, l’ensemble vocal Hymnis s’est attaché à une double mission : défendre d’une part les pièces de références consacrées au chant polyphonique à voix de femmes, porter d’autre part à la connaissance du plus vaste public des pages moins connues, des origines de la musique savante occidentale à nos jours. Regroupant une dizaine de chanteuses, autour de leurs qualités vocales spécifiques, mais également dans une recherche d’exigence artistique, de service de la musique et de rayonnement humain, Hymnis se propose donc d’aborder un répertoire le plus large possible, sacré ou profane, aussi bien a cappella qu’avec accompagnement.

Si le contrepoint luxuriant du médiéval Livre vermeil de Montserrat (XIVe siècle) trouve en Hymnis des interprètes engagées, l’opulence baroque fait tout naturellement partie de son univers.

L’efflorescence romantique lui fait un heureux pendant, à travers les œuvres de Franz Schubert, Felix Mendelssohn, Johannes Brahms, ou la sensibilité de l’art de Gabriel Fauré.

Pour autant, Hymnis ne laisse nullement de côté la richesse du XXe siècle, dont l’ensemble n’ignore aucune des multiples directions esthétiques : de la sensibilité raffinée de Claude Debussy ou d’André Caplet, en passant par l’exigence néoclassique d’Albert Roussel, le raffinement de Lili Boulanger, ou la sensibilité mélodique de Francis Poulenc.