top of page

Grégoire Girard


Biographie

Grégoire Girard débute le violon au Conservatoire d’Avignon. A l’âge de huit ans, il rencontre, à Paris, Tetiana Zolozova qui assurera dès lors toute sa formation. En 2009, il est admis au CRR de Paris dans la classe de Suzanne Gessner. Il rentre en 2013 au CNSM de Paris dans la classe de Roland Daugareil et intègre en octobre 2016 l’International Menuhin Music Academy. Dès son jeune âge, Grégoire est remarqué par les jurys de nombreux concours. Il obtient à huit ans le 1er Prix avec les félicitations du Jury du Concours Glazounov à Paris. A douze ans, il remporte le 1er Prix du Concours International « Casse-Noisette » de la chaîne de télévision TV Kultura à Moscou. Lauréat du Concours de Klôsterschôntal et de l’École centrale de Moscou, il obtient plus tard le 1er Prix du concours « Bravo » en Belgique. En 2014, il remporte un 1er Prix au Concours Flame à Paris. Enfin, en octobre 2015, il remporte le 1er Prix et le Prix du public du Concours International d’Avignon « Ginette Neveu ». Il se produira alors sur différentes scènes telles que « La Belle saison », Radio France, « the Oxford and Cambridge club » (Londres)… Il est d’ailleurs à nouveau invité pour l’année 2018 dans l’émission « Générations jeunes interprètes » sur France Musique. Tout cela est transcendé par Grégoire Girard qui ne se contente pas de jouer avec brio, mais qui, par son rapport à la musique, son amour du public, donne sa propre âme au violon fait musique. Et tout est là ! Grégoire Girard a eu l’opportunité de travailler avec de grandes figures du violon, comme Eduard Grach à Moscou, Mickaël Frischenschlager en Autriche, Teddi Papavrami ou encore Maxim Vengerov… Il a eu aussi la chance de pouvoir se produire en soliste avec l’orchestre de Moscou, l’orchestre des élèves de l’Ecole centrale de Moscou ainsi qu’avec l’orchestre Contrepoint. En musique de chambre, il a partagé la scène avec Michel Beroff, Miguel da Silva, Gary Hoffmann, Vladimir Mendelssohn, Teddi Papavrami ou encore Maxim Vengerov. Le lauréat 2020 de la Fondation Banque Populaire n’est pas seulement un musicien à suivre, il est un citoyen engagé, un artiste résolu à fonder un avenir nouveau pour la musique classique. Il crée le festival « Vallée du Rhône en musique », parrainé par Frédéric Lodéon, qui vise à créer une synergie entre les amateurs de bons vins et les mélomanes, ainsi qu’à souligner les valeurs communes et universelles de ces deux arts et à les rendre ainsi accessibles à tous. Il est aussi membre fondateur de l’association René Girard, son grand oncle célèbre philosophe. Il est enfin le fondateur avec quelques jeunes amis de PMAC (Petit et moyens acteurs culturels) pour promouvoir l’entraide des petites structures culturelles. Un garçon engagé, un garçon toujours plein d’idée, un garçon de foi, conscient des responsabilités que lui confère son talent. Un talent qu’il partage avec beaucoup d’humilité et de simplicité.

Comments


bottom of page