top of page

Delphine Haidan

Dernière mise à jour : 1 juil.



Biographie

Titulaire d’une Maîtrise de musicologie à l’Université de la Sorbonne, d’un prix au CNSMP et de plusieurs récompenses au sein de concours internationaux, Delphine Haidan intègre par la suite l’école d’art lyrique.


Elle se produit aussi bien à l'opéra qu’en récital, en France et dans le monde sur des scènes prestigieuses, parmi lesquelles, l’Opéra Bastille, l’Opéra-Comique, l’Opéra national de Bordeaux, le Capitole de Toulouse, l’Opéra national du Rhin, le Théâtre des Champs-Élysées, le Festival d’Aix-en-Provence, le Festival de Glyndebourne, le Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, les Konzerthaus et Musikverein de Vienne, les Proms de Londres, la Maestranza de Séville, les festivals de Santander et de Perelada en Espagne…


Delphine Haidan a participé à de nombreuses productions telles que Les Contes d’Hoffmann (La Muse/Nicklausse) à l'Opéra Bastille et de Zurich, La Damnation de Faust (Marguerite) à Moscou et Kiev et, plus récemment, L’Enfant et les Sortilèges à la Scala de Milan et à Seattle, ainsi que Pelléas et Mélisande (Geneviève) à Tokyo.


Sa discographie comprend de nombreux enregistrements : Lakmé avec Natalie Dessay et Michel Plasson (Erato), Harmonieuses Dissonances d’Éric Montalbetti (Alpha, 2020), Symphonie pour la vie: un album pour les soignants (Warner) et son dernier enregistrement, Deux Mezzos sinon rien (Klarthe), avec Karine Deshayes, récompensé d'un Choc de Classica.


Au cours de l’été 2021, Delphine Haidan est engagée au Festival Berlioz dans Les Troyens à Carthage (Anna) avec l'orchestre Les Siècles, sous la direction de François-Xavier Roth. La même année, elle est applaudie pour son rôle de Filipievna dans la production d'Eugène Onéguine au Théâtre des Champs-Élysées (mise en scène de Stéphane Braunschweig).


En 2022, la série de concerts Deux Sœurs à la Philharmonie de Paris et à l’Opéra d’Avignon aux côtés de Karine Deshayes avec l’Orchestre national d’Avignon-Provence dirigé par Debora Waldman est un triomphe : le mezzo en solo de Delphine Haidan se distingue dans un «très raffiné, avec un timbre chaud, et d’une grande sensibilité dans son expression musicale, grâce à un legato très élégant» (Moisés Ordóñez Alarcón pour Olyrix).


Elle chante la cantate Alexandre Nevski de Prokofiev aux Invalides, interprète Brahms à la Salle Gaveau et donne de nombreux récitals (festivals Lisztomanias, Notes d’automne, etc.)



Lundi 30 septembre 2024 à 19h

Photo © Aymeric Giraudel

Mots-clés :

Comments


bottom of page